• AIJE
  • A VOIR ET A ENTENDRE
  • Sans arme ni armure

Sans arme ni armure

 

Ce document dresse un tableau assez vivant d'Ellul : on l'y voit à Bordeaux  et à Pessac, arpentant des lieux qui lui sont familiers : un tramway, le musée des Beaux Arts, les rives du bassin d'Arcachon, le centre-ville, la faculté de droit, son bureau...

Cette mise en situation ne sombre pas pour autant dans la commémoration: que ce soit devant un tableau de Delacroix, au pied de la colonne des Girondins ou racontant une anecdote, Ellul illustre toujours par l'exemple quelques unes des idées fondamentales qui structurent son oeuvre.
 
L'extrait qui suit est assez révélateur de l'esprit du film. Sur un ton très détaché, Ellul affirme que le conformisme contemporain lui apparaît tout aussi dangereux que ne l'était autrefois le fascisme ou le nazisme. Si ce n'est plus, dans la mesure où, "à l'époque, on savait au moins où était l'ennemi".
 
{youtube width="640" height="512"}7RxIavfrLTQ{/youtube}

Retranscription intégrale du texte in « Jacques Ellul, actualité d’un briseur d’idoles », Réforme hors série, décembre 2004, pages 15 à 22


----------

- réalisation : Claude Vajda
- interview : Olivier Abel
- date et support de diffusion : 6 et 13 septembre 1992 sur Antenne 2 ("Présence Protestante"); rediffusion le 24 octobre 2004 sur France 2
- durée totale du document : 52'
- durée de l'extrait présenté : 2'39"
 
- document en vente auprès de "Présence Protestante"
47, rue de Clichy 75311 Paris cedex 09

- catalogue + bon de commande :
http://assoc.pagespro-orange.fr/presenceprotestante/catalogue_video.htm

- prix : 22€ (+ 3€ de frais de port)
- référence : PP060992

ImprimerE-mail