Livres

Religion, société et politique : mélanges en hommage à Jacques Ellul (1983)
Sous la direction d'Etienne DRAVASA, Claude EMERI, Pierre JAUBERT , Albert MABILEAU, Jean-Louis SEURIN
Paris, PUF, 865 pages

religion_societe
compte-rendu de Jean Beaubérot : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1984_num_57_2_2322_t1_0215_0000_1?_Prescripts_Search_isPortletOuvrage=false#

 

 

 

La pensée juridique de Jacques Ellul (1989)
de Sylvain DUJANCOURT
Mémoire de maîtrise, Faculté de Théologie protestante

 

 


Lire Ellul : introduction à l’œuvre socio-politique de Jacques Ellul (1992)
de Patrick TROUDE-CHASTENET
Talence, Presses universitaires de Bordeaux

lireellul._min

 

Très réputée à l'étranger, (principalement aux États-Unis), l'œuvre de Jacques Ellul reste plus méconnue en France. Juriste, historien, théologien et sociologue, ce polygraphe au ton volontiers prophétique brosse un tableau sombre de la société technicienne qui livre l'homme moderne aux manipulations de la propagande, à l'oppression étatique et à l'illusion politique. Restituant le mouvement dialectique de la pensée ellulienne, l'auteur en offre une synthèse qui permet de se familiariser avec une œuvre contemporaine, originale et inclassable.

 

 

 

 

 

 

 

Sur Jacques Ellul : un penseur de notre temps (1994)
Sous la direction de Patrick TROUDE-CHASTENET
(préface d’Ivan Illitch, postface de Jacques Ellul)

surellulnotretempsActes du colloque international « Technique et société dans l’œuvre de Jacques Ellul »,
12-13 novembre 1993, Institut d’Études Politiques de Bordeaux.
Bordeaux-le-Bouscat : l’Esprit du Temps, collection "Philosophie"

- Préface d’Ivan Illitch
- Aux origines de la pensée de Jacques Ellul de Jean-Louis Loubet del Bayle
- Technique et Politique dans l’œuvre de Jacques Ellul de Patrick Troude-Chastenet
- La critique de la modernité chez Charbonneau de Daniel Cérézuelle
- Jacques Ellul et Martin Heidegger, le prophète et le penseur de Maurice Weyembergh
- Raison technique, raison économique et raison politique - Ellul face à Marx et Toqueville de Serge Latouche
- Il faut analyser le tout pour mieux le comprendre de Friedrich Rapp
- Dépendance des grands systèmes techniques et liberté humaine de Alain Gras
- Informatisation et autonomie de la technique de André Vitalis
- La lecture du processus de modernisation e Afrique à la lueur de l’œuvre d’Ellul de Lazare Marcellin Poamé
- Systèmes techniques, système technicien et responsabilité humaine de Franck Tinland
- Pour une approche constructive de l’autonomie de la technique de Pierre de Coninck
- Technique et communication de Lucien Sfez
- Technique, esthétique et métaphysique – L’art et la technique chez Ellul et Heidegger de M. Van den Bosche
- L’impossible symbole ou la question de la « culture technique » de Gilbert Hottois
- Sacré, technique et société de Gilbert Vahanian
- L’interprétation de la politique à la lumière de la Bible de Jean-Louis Seurin

 

 

 

La Mégamachine : raison technoscientifique, raison économique et mythe du progrès.
Essais à la mémoire de Jacques Ellul
(1995)

de Serge LATOUCHE, Paris, la Découverte

megamachine

>>> reprendre les commentaires des Cahiers JE.

 

 

Ricœur, Chaunu, Ellul, Carbonnier : portraits croisés (1998)
d'Olivier ABEL
Genève, Labor et Fides, collection "Autres Temps"

 

 

Jacques Ellul : l’homme qui avait (presque) tout prévu (2003)
de Jean-Luc PORQUET
Paris, Le Cherche Midi, collection "Documents"

porqueta1

Cet homme libre, à l'écart de toutes les chapelles, à la fois libertaire et croyant, solitaire et engagé dans son siècle, avait tout prévu, ou presque. Des crises comme celle de la vache folle, et notre brusque désarroi devant notre assiette ? Il les avait prévues. La très désagréable impression, dans ce domaine comme dans d'autres (OGM, réchauffement climatique, déchets nucléaires, pesticides, amiante, air pollué, antennes-relais, sites Seveso, etc), d'être confrontés à des choix qui nous dépassent infiniment, et d'aller vers un monde toujours plus incertain, risqué, aliénant ? Il l'avait prévue. La ferme volonté des scientifiques de fabriquer, par le clonage et les manipulations génétiques, non seulement des plantes et des animaux " améliorés ", mais un homme supérieur, un surhomme ? Il l'avait prévue.  Persuadé que la technique mène le monde (bien plus que la politique et l'économique), il a passé sa vie à analyser les mutations qu'elle provoque dans nos sociétés, et son emprise totalitaire sur nos vies. Dans cet ouvrage, Jean-Luc Porquet expose vingt idées fortes d'Ellul, et les illustre par des sujets d'actualité. On verra qu'à l'heure où le mouvement critique contre la mondialisation cherche des clefs pour comprendre et, agir, cette pensée radicale, généreuse et vivifiante a des chances de s'imposer comme une référence indispensable.

 



Jacques Ellul, penseur sans frontières (2005)
de Patrick TROUDE-CHASTENET
L'Esprit du temps/diffusion PUF

penseurfrontires

"On ne peut pas créer une société juste avec des moyens injustes. On ne peut pas créer une société libre avec des moyens d'esclaves. C'est pour moi le centre de ma pensée." Au-delà de son image de " Heidegger français ", contempteur de la Technique, ou de père spirituel de José Bové en tant que précurseur de l'écologie politique et de l'altermondialisme non-violent, Jacques Ellul occupe une place singulière dans la critique de la modernité. Parmi les multiples lieux communs associés à son nom, figure en bonne place le thème d'une pensée inclassable. Tout au long d'une œuvre riche de plus de soixante ouvrages, il n'a poursuivi qu'un seul but : affirmer et défendre la liberté de l'homme face aux périls qui la menacent. Jacques Ellul est, sans conteste, un penseur sans frontières.

Ont collaboré à l'ouvrage : Daniel Cérézuelle, Pascal Chabot, Liberté Crozon Cazin Caboupe, Etienne Dravasa, Claude Ducouloux-Favard, Sylvain Dujancourt, Fabrice Flipo, Pierre Garcia, David W. Gill, Alain Gras, Jean-Philippe d'Introno, Randal Marlin, Didier Nordon, Jean Robert, Lucien Sfez, André Vitalis, Bertrand Warusfel.
Patrick Troude-Chastenet est professeur de science politique à l'Université Montesquieu-Bordeaux IV. Il est l'auteur notamment de Sur Jacques Ellul (L'Esprit du Temps, 1994), Entretiens avec Jacques Ellul (La Table Ronde, 1994), Lire Ellul. Introduction à l'oeuvre socio-politique de Jacques Ellul (1992).

 

 


Résister : Pour un christianisme de conviction avec Jacques Ellul (2007)
de Charles RINGMA (traduction : Antoine Doriath)
Empreinte Temps Présent

rsisterringma

L'auteur de ce livre, qui connaît bien l'œuvre du grand penseur français, offre une série de réflexions mobilisatrices, inspirées par les idées audacieuses de Jacques Ellul sur le thème de la foi qui résiste et s'engage. Chaque réflexion présente une citation de Jacques Ellul, un commentaire à son propos et un verset biblique approprié, le tout en une demi-page, dans un style clair et passionné. Cet ouvrage encourage une foi active qui résiste aux "puissances de notre siècle"; il communique une vision renouvelée du royaume de Dieu et enflamme autant le cœur que la raison, nourrissant une spiritualité qui peut transformer notre société.

Charles Ringma, Docteur en philosophie, est professeur de théologie pratique. Auteur de plusieurs ouvrages, il est engagé dans le travail social auprès des populations pauvres de Manille. Il a également fondé une œuvre sociale importante qui accueille des jeunes en grande difficulté.

 

 

 

Jacques Ellul : Une pensée en dialogue (2007)
de Frédéric ROGNON
Labor et Fides, 20 septembre 2007

rognondialogue1

 

Auteur d'une œuvre considérable (cinquante-huit livres, plus d'un millier d'articles), Jacques Ellul (1912-1994) est cependant resté dans l'ombre toute sa vie. Critique de la modernité technique à l'époque des Trente Glorieuses, réticent à l'égard des utopies séculières au temps du "Tout est Politique", en dialogue exigeant avec le marxisme lorsque celui-ci, véritable "idéologie dominante ", ne souffrait aucune mise en question, confessant sa foi chrétienne quand on ne parlait que de fin de la religion, il ne fit preuve d'aucune complaisance à l'endroit des modes intellectuelles et culturelles. On le redécouvre aujourd'hui, plus de dix années après sa mort, en se disant qu'il avait peut-être tout simplement eu raison trop tôt, avant tout le monde. Sa critique de la société technicienne, en particulier, rencontre un écho grandissant dans les milieux écologistes et altermondialistes, mais aussi auprès de nombre de nos contemporains soucieux de l'avenir de la planète et des générations futures. Intellectuel protestant du XXe siècle, Jacques Ellul se révèle être un penseur du XXIe siècle : un homme de notre temps, qui nous aide à comprendre notre condition moderne, et plus particulièrement la mission des chrétiens pour aujourd'hui.

 

Frédéric Rognon est professeur de philosophie de la religion à la faculté de théologie protestante de Strasbourg. Il est notamment l'auteur de La religion (Hatier, 1996) et Gérer les conflits dans l'Eglise (Olivétan, 2006).

ImprimerE-mail